Lutte contre le Mimosa (Acacia dealbata) sur la commune du Lavandou (Var) en faveur du Lézard ocellé

Classé dans : Uncategorized | 0

Félicitations à la commune du Lavandou pour l’arrachage de Mimosa d’hiver dans les habitats du Lézard ocellé (une espèce de reptile rare et protégée) : une plante envahissante et nuisible au grand Lézard ocellé 

Lézard ocellé prenant un bain de soleil (aux cotés d’un petit gecko la Tarente de Maurétanie)- Lavandou – Photo 2010

Entre 2012 et 2016  plusieurs gîtes de Lézards ocellé ont disparu sous l’expansion galopante du Mimosa d’hiver (Acacia dealbata). Il s’agit ici de l’une des dernières populations littorales méditerranéennes importantes de Lézard ocellé du sud de la France. 
Suite à ce constat, de fermeture des milieux par le Mimosa d’hiver, un article signalant cette nuisance arrivant dans les milieux naturels du massif du Lavandou, a été publié dans la revue de la société herpétologique de France lien de l’article ci-dessous:

Une seconde étape a consisté à mettre en place une réunion en 2018 avec les services techniques de la commune et l’association Ahpam afin d’alerter sur l’arrivée de cette espèce végétale envahissante. 

Mimosa d’hiver en cour de colonisation des habitats à Lézard ocellé- Photo 2016
Mimosa d’hiver sur des gîtes à Lézard ocellé – Photo 2016

En fin d’année 2019 début 2020, une campagne de débroussaillage au Lavandou visant entre autre le Mimosa a eu lieu. 
Une grande partie des Mimosas présents en périphérie de la colline a ainsi été enlevée grâce aux services de la Mairie, nous saluons grandement cette démarche.

Milieu remis en état après arrachage du Mimosa d’hiver par la commune du Lavandou (83) – Photo 2020
Nous pouvons voir ici les vastes habitats rocheux naturels menacés par le recouvrement d’une forêt de Mimosa (espèce inflammable) si aucune mesure de gestion de cette invasive n’est mise en oeuvre.

Une réflexion sur de nouvelles actions de débroussaillage pour 2020 est en cours de collaboration avec l’association  AHPAM. L’objectif du partenariat est de localiser les dernières poches existantes de Mimosas dans les habitats utilisés par le Lézard ocellé et de les éliminer. Suite à leur arrachages une veille sera également menée avec l’aide de bénévoles afin de surveiller la repousse de la plante autour et à l’entrée du massif.

Nous tenons à remercier chaleureusement les services techniques du Lavandou, l’association Colinéo (Mathieu Policain et Laure Bourgault) pour son accompagnement à la réunion de sensibilisation des services du Lavandou en juillet 2018.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *