Interlude tropicale: le Gecko arboricole indopacifique

Classé dans : Uncategorized | 0

Une étude est en cours sur un petit gecko mystérieux présent sur l’île de La Réunion

Nous ne savons toujours pas vraiment si le gecko arboricole indopacifique Hemiphyllodactylus typus est introduit par l’activité humaine dans les Mascareignes ou bien si il est une espèce indigène.

Il est le seul des geckos nocturnes présumés introduits par l’homme à pouvoir se déplacer comme lui sur la végétation native des Mascareignes et a être consommé par les espèces indigènes et endémiques. Les espèces introduites dans les îles véhiculent des parasites qu’ils transmettent aux espèces autochtones parfois moins enclines à les supporter. Comme poursuite de notre récente publication nous lançons en parallèle une étude génétique et une étude de prévalence de sa niche climatique pour statuer sur l’indigénat ou non de l’espèce. Si l’espèce est effectivement introduite, alors il faudra évaluer les risques sanitaires qu’elle pourrait engendrer sur les animaux des forêts indigènes ! Rappelons qu’elle est capable de vivre dans les mêmes gîtes que les geckos endémiques qui deviennent de plus en plus menacés. Toutefois si cette espèce s’avère indigène, un statut de conservation devra alors rapidement lui être attribué afin de lui apporter une meilleure prise en compte pour sa préservation.

Grégory Deso, Jean Michel Probst et Nicolas Dubos

Lien de l’article herpétologique disponible ici:

https://www.researchgate.net/publication/339091200_The_widespread_Indo-Pacific_Slender_Gecko_Hemiphyllodactylus_typus_a_single_species_across_the_Oceans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *