Vous reprendrez bien un morceau de poulet chère couleuvre de Montpellier?

Classé dans : Uncategorized | 1

Donner à manger à un serpent dans la nature pourrait paraître étrange mais l’apport d’aliments est une pratique parfois entreprise par des chercheurs pour étudier entre autres l’influence de la condition corporelle sur les différentes contraintes qu’ils rencontrent dans la nature, ou pour placer dans l’estomac du sujet un émetteur de radio-tracking lui-même caché dans la proie. 


Extrait de l’article et du film vidéo qui paraîtra le 1er juin dans le numéro 160 du Herpetological Bulletin (British Herpetological Society).

En collaboration avec Xavier Bonnet (CNRS de Chizé) et Aloys Crouzet (AHPAM) nous avons menés des tentatives de nourrissages ciblées sur la couleuvre de Montpellier avec des aliments conditionnés par l’homme (cuisses de poulet, œufs, chipolatas) et les premiers résultats concluants ont permis la rédaction d’une note avec vidéo dans le Herpetological Bulletin. Tout d’abord, des individus sauvages ont bel et bien accepté la nourriture proposée. Les  premiers éléments indiquent qu’après plusieurs nourrissages et avec une bonne disponibilité d’abris (e.g. adaptés pour la digestion), cette couleuvre réduit fortement ses déplacements (réduction de prise de risques ?).



Individu digérant un copieux repas dans un tuyau en fonte de plusieurs mètres de long. Photos G. Deso

Cette étude va perdurer tout au long de l’année 2022 sur cette espèce très mobile (peut être une des plus écrasée sur nos routes du sud de la France), ce qui pourrait permettre de proposer des mesures conservatoires dans des espaces naturels protégés en prenant en compte les contraintes alimentaires pour un serpent de grande taille. Par exemple en examinant la disponibilité en gites de qualité sur le domaine vital.

Une première publication avec une vidéo des nourrissages va paraître très prochainement dans le Herpetological Bulletin du British Herpetological Society :

Deso, G., Crouzet, A. & Bonnet, X. (2022). Food supplementation of the Montpellier snake (Malpolon monspessulanus) in the wild. In press. N°160. Herpetological Bulletin

  1. Coprnelius De Haan

    Good idea, good execution, and certainly very useful in the absence of a better protective measure for the Montpellier Snake in France. – Should be also experienced in other countries, by preference in Bulgaria and Croatia, I would say.

    Cher Greg, veuille noter ma nouvelle adresse @gmail.com (avec un .c en plus)
    L’ancienne @neuf.fr reçoit, mais je ne peux pas le lire. Problème avec Outlook, paraît-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.